LE TANGO, C'EST NE FAIRE QU'UN, EN DANSANT A DEUX.

VIVEMENT LE RETOUR DU TANGO ARGENTIN

Le printemps est arrivé avec le soleil et peut-être de bonnes nouvelles pour la reprise du Tango Argentin en France. En tout les cas,Lolita et Luis l'espérent de tout coeur, car ils se morfondent, non pas d'ennuis mais d'un manque certain de ne pouvoir partager leur passion de la danse Tango sur la piste avec les autres. Tels deux naufragés sur une île déserte, ils attendent inlassablement le feu vert du gouvernement et celui de leurs Associations, Ecoles de danses et Maestros auxquels ils restent fidèles. Ils se sont donc fait vacciner contre ce virulent et mortel virus qui a tué et qui tue encore bon nombre de personnes dans le monde.

Toutefois, depuis l'arrêt du Tango Argentin, ils se préparent à la reprise avec sérieux et ferveur, baignant au quotidien dans la musique Tango, normal Luis est DJ et aussi par des exercices personnels d'entrainement, pour maintenir le bon équilibre, indispensable pour cette magnifique danse, dès qu'ils vont pouvoir à nouveau évoluer ensemble et avec leurs autres partenraires sur la piste de danse. Alors, Monsieur le Tango! Nous vous aimons. Ne nous faites plus trop attendre et ouvrez vos portes à tous vos amis Tangueros, dans le repect des règles sanitaires bien sûr. Ils ne demandent qu'à vous honorer par leur danse et leurs plus beaux atouts. 

Hasto muy pronto y abrazos fuertes. LOLITA y LUIS.😘😘

Journal de bord d'une Tanguera

LOLITA ET LA MIRADA AU TANGO. 

Lors d'un grand, beau et fort agréable week-end Tango en Espagne, je me suis retrouvée au coeur d'un Encuentro. Les femmes d'un côté, les hommes de l'autre. J'ai aussi testé certains codes dans le Tango, qui je vous l'avoue m'ont au départ un peu effrayés. L'invitation à la mirada pour ses dames et au cabeceo pour ses messieurs.  Depuis le début de mon immersion dans le Tango, qui au fil des années s'est transformée en passion, je n'avais pas réellement fonctionné comme cela. Alors, j'ai essayé de rompre avec l'éducation parentale de ma jeunesse. D'abord lors d'un festival auquel j'ai participé comme danseuse, celui de Tarbes (65). A l'époque, seule, laissant volontairement mon amoureux et partenaire attitré de Tango inviter ces dames,  pour vivre cette expérience nouvelle, je circulais autour de la piste et je vous avoue encore une fois m'être forcée à regarder les hommes, des inconnus pour la plupart, afin de capter leur regard pour une invitation. Dans mon esprit, le sentiment de les aguicher était trés présent. De fait, mes miradas très timides associées à un fort stress devaient certainement se lire sur mon visage, car la grande majorité de mes tentatives d'invitation au regard  sont restées vaines.

Toutefois, quelque mois plus tard, lors de cet Encuentro  en Espagne, dominant mon anxiété, tout en me sentant toujours un peu perdue,  j'ai quand même joué le jeu d'une certaine séduction,. Avant cette expérience que je qualifie de très positive, je n'arrivais pas à concevoir dans mon esprit, la mirada ou le cabaceo comme une simple invitation à danser, perçue plutôt comme une proposition à un éventuel batifolage...Encore, cette sacrée éducation qui me poursuivait malgré un âge mature. En tant que danseuse aguerrie dans les autres danses, en général à l'aise auprès de la gent masculine et fervente de l'abrazo fermé, le contact corporel ne me faisait pourtant pas peur. Alors avais-je, un manque de confiance en moi dans le Tango. Assurément ! Je  pensais, à tort que mon expérience dans le Tango et mes prestations n'étaient pas suffisantes pour  être invitée à danser par ces messieurs qui avaient peut être remarqué certaines de mes maladresses quand ils me regardaient danser avec d'autres, que je pouvais compter sur les doigts d'une main lors d'une milonga. Et bien, que nenni !  

En surmontant mon manque de lâcher-prise, en désolidarisant dans mon esprit la mirada à la drague  et en me mettant plus en vue pour recevoir une invitation, à partir du 2ème jour les hommes ont commencé à m'inviter, et plus encore le 3ème jour. Quelle joie j'ai ressentie. Je venais de relever fièrement ce défi, de taille pour moi. Depuis, la mirada, fait partie aussi de mes codes et je la pratique sans peur, et  toujours en me disant que si un homme ne souhaite pas répondre par un cabeceo pour m'inviter à danser, il y  aura assurément un autre homme sensible à ma mirada avec une exigence moins éxacerbée que le précédent. La mirada est aussi pour moi,  une autre manière de danser le Tango. Alors, Lolita vous le suggère comme amie Tanguera. MESDAMES, N'HÉSITEZ PLUS A FAIRE LA MIRADA. VOUS AUREZ LE PLAISIR D'ETRE INVITEES PAR CES MESSIEURS.

LE COUPLE ET LE TANGO. 

Certains couples, ont la soif d'apprendre et de faire partager auprès des autres, leur expérience de danseurs. C'est le cas de Lolita et Luis qui vivent pour la danse sportive depuis trente années et aussi pour le Tango Argentin, même si d'autres activités les unissent aussi. La danse, une véritable passion. Le Tango, une véritable révélation. Leur histoire, c'est celle de la vie, avec des joies, des peines, mêlées à de beaux projets dont certains ont trouvé leur aboutissement. Leur histoire, c'est également de belles rencontres avec des personnes qui ont égrénées leur chemin, léguant à ce couple uni dans la vie, comme dans l'adversité, leurs connaissances.

Pour ces Tangueros, l'abrazo n'est pas qu'une simple posture, c'est aussi une  rencontre entre une femme et un homme. Ce n'est pas non plus un numéro de charme, ni une prise de pouvoir. Il naît non pas des bras, ni du haut du corps, mais dans l'organisation du corps, qui prend toujours un appui ferme et tonique dans le sol, sans jamais oublier le partenaire et les autres danseurs de la milonga. Le comportement des danseurs dans le bal trouve sa source dans la structure de la danse, dès son positionnement initial.

L'abrazo c'est aussi l'union. Certes la rencontre de deux danseurs, et aussi de deux synergies. Moins elles sont contrariées cet synergie, plus la danse sera libre et plaisante, en répondant bien sûr à la musique. De fait, cette liberté est possible, si les danseurs jouent la musique ensemble. De deux il ne font qu'un. Les initiatives de l'homme s'adressent à la femme et la réponse en est toujours plus parfaite, si l'homme est clair et si la femme est à son écoute. L'homme ouvre un espace à la femme qui le comble avec élégance. La Tango est pour Lolita et Luis une source inépuisable d'émotions, de plaisir et de découverte.

 

 

Milonga Alas d'Tango à Bayonne

LA MILONGA Á DÉCOUVRIR ABSOLUMENT

ME GUSTA EL TANGO

"Le Tango, un sentiment qui se danse". Pour tous les danseurs, le bal est le terrrain du plaisir de danser. Toutefois, certains codes sont à respecter:  Inviter sa partenaire au regard avec une réponse par mirada. Danser à l'inverse des aiguilles d'une montre. Eviter de faire trop de figures quand la piste est bien remplie. Et sur. tout, prendre le temps d'apprécier la tanda de Tango avec délectation, émotion et plaisir. Car, le Tango, ce n'est pas que de la technique, c'est aussi un lacher-prise de notre corps et de notre esprit. 

Le Tango,  c'est également des rencontres, des discussions animées sur la musique écoutée, à l'instar des DJ dont certains n'hésitent pas à échanger par mail, téléphone ou lors de rencontres dans les milongas. Le Tango, c'est tout un art de vivre et de respect de nos personnalités Le Tango, c'est danser sa Vie et ses Émotions. 

 

LA GAZETTE "NEWS TANGO AMIS" LE JOURNAL QUI SOURIT A LA VIE ET AU TANGO...

LETTRE A MON AMI LE  TANGO

Comme tu nous manques depuis de longs mois déjà. Nous n'avons plus de droit de nous toucher, de nous regarder et même de nous sourire avec les masques de protection. Certes, ces restrictions sanitaires sont necessaires. Toutefois, elles sont de plus en plus difficiles à accepter.

Alors qu'avec toi, Tango, c'était tellement bon de  se sentir  buste contre buste. Avec toi, on dépasse notre peur de l'autre, on laisse agir la proximité affective et sensuelle pour une histoire d'amour éphémère le temps d'une Tanda. Tu ne deviens pas qu'une simple danse, Sous ta forme la plus pure, tu es l'accord des sens, un concentré d'émotion brute, une jouissance de la vie. Vivement que tu reviennes vers nous, que tu nous prennes  à nouveau dans tes bras, mon cher Tango .  LOLITA. 

LOLITA ET SON PYGMALION

LOLITA, éditorialiste à "La Gazette News Tango Amis" a toujours eu le désir et le plaisir d'écrire. Elle a commencé jeune, en intégrant dans le cursus de ses études sociales puis médicales, l'option littéraire. Son diplôme en poche, elle découvre le monde du travail avec ses joies et aussi ses servitudes. Alors, pour échapper à une vie professionnelle parfois bien stressante, elle se jette à corps perdu, dans le monde de la danse. A l'époque, jeune célibataire, le modern Jazz l'a subjugue. Elle ne compte plus les heures passées en cours, chorégraphies et spectacles. Toutefois, son destin va la rattraper. Une rencontre lors d'une soirée dansante à PARIS, sa ville natale va souder deux êtres et deux esprits, qui depuis ce jour, marchent ensemble sur le chemin de la vie comme de l'amour. 

LOLITA et LUIS, ne sont pas à leur premier journal. A Paris, ils ont créé et fait perdurer pendant plus de 7 années "La Gazette Parisienne" Leur objectif: Apporter un peu de rêve et de réconfort aux  habitants de leur arrondissement, dans la capitale où bien souvent, la personne n'est qu'un numéro sur la porte de son appartement. La précarité, la souffrance et l'isolement étaient déjà présents en France. Ce qui n'a pas échappé à notre ami Coluche qui a créé en 1989 Les Restos du Coeur. La vie professionnelle de Lolita l'oblige à quitter Paris.Elle ne peut se résoudre à partir pour 3 années minimum sans Luis. Alors, le choix est vite fait. Luis la suit, laissant derrière lui sa vie professionnelle pour en construire une autre ailleurs. Certes, Vichy dans l'Allier leur ouvre les bras. Certes, la ville est magnifique avec ses splendeurs d'antan. Toutefois, pour eux, l'intégration leur semble impossible. Ils ne sont et ne seront toujours que des étrangers pour les habitants. Pendant ces 3 années de vie sans saveur, malgré la danse qui maintient leur dose d'oxygène pour essayer de continuer à respirer le mieux possible, ils souffrent de l'isolement et du manque de communication. Alors, autre décision, autre départ. Cette fois, ce sera Tarbes et le retour vers une partie de la famille . Quelle joie de retrouver le sourire et une nouvelle soif de vivre. Dés leur installation, ils découvrent, la salsa , la bachata et la kizomba. Puis, une rencontre avec une Maestra va les emporter vers le Tango Argentin. Une véritable révélation pour cette danse sensuelle.

Toutefois, l'écriture démange toujours Lolita, depuis l'arrêt de leur journal Parisien . Alors, pourquoi ne pas essayer de lancer une "simple feuille de choux" qui va parler du Tango et des activités autour de cette belle danse. Cours, Milongas, stages, festivals... Il n'en faut pas plus à Lolita pour se jeter une nouvelle fois à corps perdu dans le journal, toujours soutenue par LUIS, bien souvent "la boite à idées" des éditos. Quant à Luis, dans la foulée créative et littéraire de LOLITA, il s'investit pleinement dans la musicalisation des Milongas, suivant des formations avec des  DJs professionnels Aujourd'hui, la Gazette "News Tango Amis" dont l'objectif est de mettre en valeur, toutes les Associations, Ecoles de danse, Maestras et Maestros, s'est bien implantée dans la région. Les relations et les difficultées rencontrées avec certains acteurs du Tango , liées bien souvent à la peur de l'inconnu se sont envolées sous la plume parfois aiguisée et toujours bienveillante de Lolita . Ils n'ont aucune soif de pouvoir. Ils ont simplement la soif du partage de la Danse Tango. Aujourd'hui, Lolita et Luis sont devenus des acteurs associés d'une même passion, le Tango Argentin.  

Vous souhaitez leur envoyer un message ou les contacter pour faire passer une info sur le Tango : newstangoamis@free.fr ou 06 79 13 31 15 ou sur le site " La Gazette News Tango Amis"

 

LE JOURNAL QUI SOURIT Á LA VIE ET AU TANGO.

La Gazette "News Tango Amis" est en accès libre. Elle ne vit que par ses lecteurs en abonnement gratuit internet. C'est la seule garantie d'une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, la Gazette a fait le choix de ne pas intégrer certaines publicités commerciales dans son contenu. Pour maintenir son autonomie et la faire perdurer dans le temps, n'hésitez pas à la faire suivre à vos amis du net. 

 

MUSICALEMENT TANGO

INSCRIVEZ-VOUS A LA GAZETTE "NEWS TANGO AMIS"

Vous êtes passionnés de Tango Argentin, vous souhaitez être informés des événements dans la Région Occitanie et ailleurs. Vous avez envie de découvrir l'histoire du Tango Argentin ou de la vie, racontée par la journaliste "LOLITA". Il suffit de remplir le formulaire en bas de page et de cliquer sur "envoyer". Deux mois par mois, vous recevrez par mail, la Gazette "News Tango Amis" quand la situation sanitaire nous permettra de reprendre les activités de Tango Argentin. A bientôt...

 

 

TANGO ENTRAIDE

Vous recherchez un partenaire pour un stage, les différents festivals, milongas, spectacles ou bien un covoiturage. Vous souhaitez être hébergés chez  des Tangueros. Merci d'adresser votre demande par mail à la Gazette "newstangoamis@free.fr". Elle paraîtra dans cette rubrique. 

---------------------------------------

BUENOS LA VILLE DU TANGO ARGENTIN.

Christian COUDERETTE (cricoutango et tangopostale Toulouse) vous invite à  la découverte de la magnifique ville de Buenos Aires et bien sûr à danser le Tango Argentin dans les milongas traditionnelles du quartier, où il possède un appartement dans le " Distrito de las Artes". Il le propose seulement aux Tangueros. Alors, si  vous êtes intéressés pour une location ou un échange, aller sur son site  : http://cricoutango.net.  Vous aurez également un bon nombre d'informations  sur ce passionné de Tango, qui ne peuvent que vous séduire.

 

 

 

Formulaire d'inscription ou de Message 👤


Nom*
Adresse E-mail*
Numéro de téléphone
Sujet
Message*